Adapter la nutrition aux excès ou aux déficiences hormonales (2012)

Tout au long des années le corps change. Sous l’influence de l’âge, de l’environnement, et d’habitudes de vie parfois dévastatrices. Si l’on n’y prend pas garde, il se dessèche, se relâche, s’affaisse… diminution de la masse musculaire au profit de la masse graisseuse. Les rondeurs s’installent insidieusement…
Le responsable pour une bonne part : des excès ou des déficiences hormonales initiatrices de réactions compensatoires en chaîne. Physiologiques, mais aussi psychologiques puisque certaines carences ou excès vont engendrer des besoins compensatoires (grignotages, attirance incontrôlable pour le sucre,…), ou une incapacité physiologique de perte de poids (excès de cortisol, d’insuline). Il est donc indispensable de retrouver un bon équilibre hormonal par un programme alimentaire adapté.